Elever ses poules - partie 2

Elever ses poules - partie 2

Quelques conseils pour élever vos poules

L’élevage de poules apporte bien des plaisirs et des bienfaits dans notre quotidien. C’est certainement l’une des raisons pour laquelle l’élevage de poules revient en force, tant en milieu périurbains qu’en ville. Poules d’ornementation, poules pondeuses, elles peuvent vite devenir une passion et une source de joie pour vous et vos enfants.

Voici donc le second volet de notre série dédiée entièrement à l’élevage du gallinacé. Si vous avez raté le premier article, le voici : Elever ses poules - partie 1

Petit rappel, les avantages

L’élevage de poules vous apportera sans conteste plusieurs avantages et énormément de plaisir :

  • Profitez d’une nourriture saine, avec des œufs frais, sains et de qualités.
  • Gérez vos déchets alimentaires et potagers : la basse-cour est une magnifique usine à recyclage.
  • Les poules sont des alliés précieux pour votre jardinage. Elles s’occuperont à merveille de nombreux indésirables dans votre jardin.
  • Ce sont généralement des tondeuses uniques, économiques et écologiques
  • Les voir gambader sont en soi un véritable plaisir tant pour vous que pour vos enfants.

Comment installer le poulailler ?

A la base de tout élevage nous trouvons le poulailler. On lit beaucoup de chose sur l’installation d’un poulailler, parfois de très bons conseils mais parfois aussi beaucoup d’exagérations. Le premier conseil que nous vous donnerons est donc le suivant : concentrez-vous d’abords sur l’essentiel ! Le poulailler doit être confortable et pratique avant tout, puis pourquoi pas joli ?

De très nombreux poulaillers en bois sont disponibles dans nos jardineries Tournesols, alors comment choisir le vôtre ?

  • D’abord choisissez une taille suffisante pour la grandeur de l’élevage que vous désirez installer. On estime l’espace nécessaire à 0,5m² par poule. Ne vous trompez pas dans les dimensions, soyez attentifs.
  • Ensuite il est nécessaire que le poulailler soit facile à entretenir. Vous devez pouvoir accéder à l’intérieur sans aucune difficulté pour pouvoir le nettoyer régulièrement.
  • Enfin tenez compte de l’esthétique. Si cela ne jouera pas sur le confort de vos poules cela vous apportera en revanche bien plus de plaisir, et de satisfaction. Faites en sorte que la cabane s’intègre à votre jardin, peignez les murs, ajoutez-y des petites potées fleuries, soyez imaginatifs !

Comme nous l’indiquions dans le premier volet de nos articles conseils sur l’entretien des poules (Elever ses poules - partie 1) essayez de surélever votre poulailler. Installez-le de préférence sur des traverses ou encore des parpaings pour le surélever. Et souvenez-vous : placez la cabane le plus près possible de la maison. Tant pour luter contre les prédateurs que pour satisfaire la curiosité et la sociabilité des petits volatiles.

Poulaillers en vente dans les jardineries TournesolsLe poulailler est installé ?  Maintenant vous pouvez l’aménager avec les nombreux accessoires (Voyez nos accessoires en magasin) prévus à cet effet. Les deux premiers éléments indispensables à l’aménagement sont la litière et le perchoir.

  • La litière est une couche de matière organique (paille par exemple) qui va isoler les pattes des volatiles du froid et de l’humidité du sol. Elle absorbera également les déjections et devra donc être renouvelée régulièrement. Certains poulaillers disposent d’un tiroir à déjections très pratique pour vider la litière.
  • Le perchoir : comme tous les oiseaux, les poules se perchent. Il est donc important de leur confectionner un perchoir. Placez-le à 80 – 100 cm de haut et comptez environ 20cm de large par poule. Nombres de nos poulaillers préfabriqués vendus en jardinerie sont déjà pourvus de cet accessoire indispensable (Voyez nos poulaillers).

Elles grattent et picorent

Les poules labourent le sol de leurs puissantes pattes et leur bec dur et pointu. Il est nécessaire de leur réserver un espace enherbé à explorer pour gratter à leur convenance. Une surface bétonnée ne leur conviendra pas. Sans quoi elles risquent de s’attaquer à leur propre plumage, elles s’enlèvent les plumes et se piquent parfois jusqu’à sang. Même si cela est relativement rare dans un petit élevage pensez quand même à éviter un espace trop exigu.

Offrez-leur un beau parcours !

Tout aussi indispensable que le poulailler : le parcours ! Cet espace où les poules vont s’ébattre doit être enherbé et disposer d’une grande biodiversité végétale. Il leur fournira une part non négligeable de leur alimentation (vers, larves, limaces, verdure, etc…).

N’oubliez pas que cet espace doit être clos. Vous pouvez également diviser ce parcours en 2 parties pour gérer plus facilement l’enherbement du terrain. Stationnez-les alors dans l’une des parties le temps que l’herbe repousse dans l’autre.

Si votre terrain est trop restreint, ou que l’installation vous semble fastidieuse il existe des enclos préfabriqués, certains même se présentent sous forme de modules qui peuvent être imbriqués ou dissociés (très pratique).

 

Voilà qui clôture le second volet de notre série de conseils pour bien prendre soin de vos poules.

 


besoin d'autres conseils ? Renseignez-vous de nos spécialistes dans votre jardinerie Tournesols préférée : à Châtelineau (près de Charleroi) ou à Chapelle-lez-Herlaimont (près de La Louvière et Nivelles)
Source: www.seegraph.com & l'ami des jardins
Balises: